Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Marvel Comics > House of M / Decimation > X-Men : Decimation - The 198

X-Men : Decimation - The 198

mercredi 18 avril 2007, par Mathieu Doublet

(Marvel / David Hine / Jim Muniz)

Ce TPB contient les quatre épisodes de la mini-série ainsi que le dossier du SHIELD concernant les 198.


Amara Aquilla, mutante connue sous le nom de Magma, et enseignante au sein de l’institut de Charles Xavier, passe
un bon moment avec un autre mutant qui partage avec elle, les propriétés des flammes. Alors après un diner aux chandelles,
allons faire un petit tour au coeur d’un volcan. Rien de plus naturel pour ces deux personnes. Mais c’est alors qu’intervient
le jour-M. L’amoureux de Magma perd ses pouvoirs et la mutante le voit périr dans les flammes. De quoi péter sérieusement les plombs.

A l’institut Xavier, les choses ne sont pas plus roses et les étudiants de l’institut ont été clairement troublés par les événements
du jour-M. Non seulement certains de leurs camarades ont eu le malheur de perdre aussi leur particularité mutante mais les mutants survivants sont
obligés d’arriver à l’institut pour être protégé ... par des Sentinelles. Cyclope et Emma vont avoir fort à faire pour concilier les ordres
de Valerie Cooper et les désirs des mutants d’agir à leur guise et de ne pas être enfermés dans cette cage dorée.

David Hine résume assez bien les tensions qui règnent dans le monde Marvel après le jour-M. On pourra reprocher au scénariste de ne pas rendre
le bilan plus mondial mais après tout, avec seulement 198 mutants restants sur Terre, cela limite assez le terrain de jeu : s’il y a que 2 ou 3 mutants
au Japon, par exemple, quel besoin d’en entendre parler. Aussi bien au dehors qu’au dedans, Hine cerne bien les problèmes et les illustre justement.
Ajoutons à cela qu’il existe un danger au sein de l’institut en lui-même et quelqu’un tirant des ficelles. La tension montera inévitablement entre des
personnages ayant un passé plus que chargé.

Jim Muniz est égal à lui-même, c’est à dire inégal, irrégulier dans ses planches. Le dessinateur avait été chargé de la reprise du titre 4 (les quatre
fantastiques, version Marvel Knights) après le départ de Steve McNiven. On peut trouver quelques ressemblances entre les deux mais Muniz a de gros problèmes
avec les visages et les expressions qu’il veut rendre. Dommage que l’artiste n’essaie pas de trouver de nouvelles techniques pour évoluer.

Globalement, et après avoir lu moults avis négatifs concernant cette mini-série, j’ai été plutôt agréablement surpris. Le 198 Files est un bon moyen de s’y
retrouver même si les niveaux de menace potentielle du SHIELD sont parfois très étrangement évalués. Un TPB charnière pour l’univers des X-Men avec de bonnes
choses à développer par la suite.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Messages