Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Marvel Comics > House of M / Decimation > X-Men : Decimation - Sentinel Squad O*N*E TPB

X-Men : Decimation - Sentinel Squad O*N*E TPB

mardi 17 avril 2007, par Mathieu Doublet

(Marvel / John Layman / Aaron Lopresti)

Ce TPB reprend les cinq numéros de la mini-série.


Si jamais Hulk débarque en ville, qui appelle-t-on ? Les Vengeurs ? Les FF ? Les X-Men en désespoir de cause ?
Enfin, bref, les militaires, dans cette affaire, n’ont pas leur mot à dire. Sauf que Valerie Cooper a une idée
derrière la tête et une idée qui va coûter bonbon à l’administration américaine. Cette idée dont le prototype
est déjà en route, ce sont les Sentinelles. Alors oui, présenté comme ça, les militaires américains ne sont pas
enchantés : les robots géants n’ayant montré leur efficacité que rarement, leur proportion à péter les plombs étant
assez conséquentes.

Cooper analyse cela par le fait que les Sentinelles ont des prérogatives qui trouble leur jugement et les rendent
donc folles. Avec le concours de Stark Industries, Cooper propose donc des Sentinelles, pilotées par des humains.
Les robots prototypes répondent bien et sont l’extension des corps de leur pilote. Reste à trouver quelqu’un pour former
tout ce beau monde. Comme Tony Stark a ses billes dans l’affaire, c’est James "Rhodey" Rhodes qui se charge de la formation
dans une armure proche de celle d’Iron Man mais aux couleurs des Sentinelles.

Ce que Cooper n’a pas encore intégré dans ces prévisions, ce sont des pilotes aux vices cachés et un supérieur militaire qui
ne voudra pas lacher l’affaire d’un millimètre et qui va se révéler très pénible.

A lire Sentinel Squad O*N*E, je me rends compte que j’aime beaucoup ces titres avec des équipes "humaines". Et le titre scénarisé
par John Layman (à qui on doit Gambit, série que je n’ai pas lue) rappelle de très bons titres comme Stormwatch Team Achilles ainsi que,
plus proche de nous, Stormwatch PHD. Le principal atout de cette série est la galerie de personnages de l’escadron "héros". Chacun
des membres de cet escadron va révéler des faiblesses ou bien des qualités insoupçonnées. Leur caractère va changer en cours de route, ce
qui apporte des surprises à la mini-série. On peut aussi noter que Layman utilise les pouvoirs de Meld, son nouveau mutant, avec beaucoup
de fraîcheur et un à-propos maîtrisé.

Graphiquement, pas de grosse surprise, Aaron Lopresti livre des planches classiques, avec encore des visages peu réussis ou assez grotesques
en gros plan. Ceci étant le dessinateur réussit à donner beaucoup plus d’expression aux Sentinelles, saisissant la quasi-symbiose entre pilote
et machine (on n’est pas dans Evangelion, mais la relation est bien retranscrite).

Bref, Sentinal Squad O*N*E m’a fait passer un bon moment. Etrange seulement, que ce TPB soit placé dans la collection "Decimation" (donc après
"House of M", alors que le M-Day n’arrive qu’à la fin de la mini-série et qu’on a déjà vu les Sentinelles dans d’autres mini-séries "Décimation").


Pour acheter ce livre :

En VO :

Messages