Onirique Comics 7.1

Accueil > Para-comics / Meta-comics > Atticus Kodiak T.1 : Protection rapprochée

Atticus Kodiak T.1 : Protection rapprochée

samedi 7 avril 2007, par Mathieu Doublet

(J’ai Lu Thriller / Greg Rucka)

Atticus Kodiak est un garde du corps. Un type dont la principale mission est de protéger diverses personnes.
En l’occurence, il doit protéger sa "compagne" Alison car celle-ci a décidé d’avorter. Or, la clinique où
Alison et Atticus se rendent est la cible du Glaive des Silencieux, une organisation anti-IVG (interruption
volontaire de grossesse). Le climat devant la clinique est brûlant et l’été ne fait rien pour arranger les
altercations entre pro et anti-IVG.

Kodiak va faire la recontre du docteur Felice Romero, responsable de la clinique. Et celle-ci a justement besoin
des services du garde du corps. Pour la protéger elle mais aussi sa fille. Car depuis quelques temps, le docteur
Romera reçoit des lettres de menaces et le séminaire "Terrain d’Entente" auquel elle est censée participer se
rapproche à grands pas. Et visiblement quelqu’un ne désire pas la présence de Romero à ce séminaire, quitte à l’éliminer
pour de bon.

Avant de signer des comics tels que Adventures of Superman, Queen & Country ou encore Whiteout, Greg Rucka a signé
quelques romans. Le premier de ceux-ci est donc Protection Rapprochée, premier volet d’une trilogie. Rucka prend donc
par la main un agent de sécurité, patron de sa propre équipe, qui va devoir faire face à des conditions de travail plus
que compliquées, les agissements de sa cliente (et de sa fille trisomique) n’étant pas les plus faciles à cadrer. Et bien
entendu, il faudra qu’Atticus et sa bande composent avec une bande d’illuminés anti-IVG qui crient au massacre et au meurtre
des enfants mais qui sont bien capables d’en arriver aux mêmes finalités, persuadés qu’ils sont de leur bon droit grâce aux
discours de leur leader Crowell.

Rucka raconte donc un thriller efficace et surtout à la composante sociale très présente. Dans une Amérique pour qui l’IVG est
un débat fort sensible (il l’est aussi chez nous mais pour un peuple aussi fervent que les Etats-Unis, le problème prend une tout
autre dimension), les personnages de Rucka prônent pour la plupart une liberté de la femme à maîtriser son corps. Des personnages
féminins au caractère bien trempé comme Rucka les aime : entre le docteur Romero qui a une responsabilité énorme et Natalie Trent,
une des collègues d’Atticus Kodiak, on pourra aussi rencontrer Bridgett Logan, détective privée punkette et casse-cou en diable.

L’intrigue de Protection Rapprochée est solide et m’a convaincu (mais je ne suis pas un ultra-fan de romans policiers). Il ne contient
qu’un léger deus ex-machina mais qui ne conclut pas le récit. Cet événement bien pratique pour le scénariste est surtout là pour fluidifier
le récit et compliquer ou faciliter la tâche d’Atticus. Il y a de belles scènes d’interrogatoire, d’action ou de dialogues et on se laisse
emporter (un peu à l’image de Kodiak) dans une course contre la montre haletante.

Greg Rucka n’était peut-être scénariste de comic-books à l’époque mais on en parle dans ce roman notamment par le biais de la série télévisée
L’incroyable Hulk mais aussi grâce à une scène qui fera froid dans le dos à bon nombre d’amateurs.

Protection Rapprochée est un bon roman. Sans crier au génie, il se lit aisément, contient des personnages attachants et une composante sociale
au coeur de son récit. Du coup, c’est un roman que je vous conseille très fortement.


Pour acheter ce livre :

En VF :

En VO :

Tout seul (Keeper) :

Avec sa suite (Keeper / Finder) :