Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Premiers essais > Snarked ! #1

Snarked ! #1

mercredi 7 décembre 2011, par Mathieu Doublet

(Kaboom ! / Roger Langridge)


Dans un royaume lointain, les choses ne vont pas aussi bien que ses sujets voudraient bien le croire. Le roi est parti en mer depuis plus de 6 mois et ses conseillers décident donc de s’emparer subtilement du pouvoir en déclarant le successeur au trône. Normalement, les choses devraient être dévolues au jeune prince Russell mais celui-ci n’a pas sept ans et sa soeur, la princesse Scarlett, tient tête aux conseillers afin de garder ce qui lui revient de droit et surtout ne pas donner l’occasion à ce triste tryptique de Comte Osbert, Lord Kazmar et Madame Hecate de profiter de la situation. C’est alors d’un coup fourré fomenté par les vilains adultes que le prince et la princesse se font la malle. Guidés par le chat de Cheschire (ou UN chat de Cheschire), ils devront partir en mer pour retrouver le roi. Et rien de mieux que de demander l’aide des deux plus gros escrocs du royaume, le morse Wilburforce J. Walrus et son partenaire Clyde McDunk.

Après ses comics consacrés au Muppet Show (la mini et Treasure of Peg Leg Wilson), Roger Langridge continue ses comics "pour enfants" chez Boom ! Comics et plus précisément Kaboom !, la branche "tous publics". Avex Snarked, Langridge écrit un récit qui va certainement se révéler fort en aventures dans un contexte qui n’est pas sans rappeller Alice au Pays des Merveilles, le Snark y est déjà un monstre imaginaire et les personnages du morse ou du chat de Cheschire font forcément écho au roman de Lewis Carroll. Mais même s’il y a des références au roman, elles sont pleines d’interférences avec d’autres oeuvres (Red Queen is Watching You !) et le résultat final est bel et bien une oeuvre originale pleine d’humour et de fraîcheur.

Quant au dessin, si vous avez déjà jeté un oeil à ce que fait habituellement Langridge, vous ne serez pas dépaysé. J’aime beaucoup ses personnages humains qui tiennent parfois de la caricature féroce (hou, les vilains sont vraiment vilains) ou qui retranscrivent assez bien la bêtise (le prince Russell de par son jeune âge ou Clyde McDunk ne semblent pas briller par leur intelligence. Le morse est la créature que je désignerai par la plus Langridgesque puisqu’on retrouve très vite la marque de fabrique du dessinateur. Mention spéciale au chat de Cheschire, dont le design renvoie lui aux premiers temps de l’animation (genre quand Mickey était encore un personnage d’une histoire unique et pas la mascotte qu’on connaît aujourd’hui). Les cadrages et les expressions sont toujours d’une efficacité et d’une clarté exemplaire.

Avec Snarked, on est dans la zone du comic-book frais, simple, drôle, inventif et avec plusieurs niveaux de lecture pour que parents comme enfants puissent en profiter. Mon seul regret sera de voir que chaque numéro coûte tout de même 4 dollars pour les 22 pages traditionnelles (la page de pub pour les autres séries étant reléguée en fin de numéro après le courrier des lecteurs).


Mes petits paris :
Envie de lire la suite ? Oui. Peut-être en numérique, quand les numéros seront à 1.99$.
Parution de la suite ? Très probablement, Boom ! tient là un titre de grande qualité et qui n’est pas dépendant d’une franchise. Du coup, s’ils veulent que le label garde une certaine vie, ils doivent donner sa chance à Snarked !.
Parution du TPB ? Logiquement, oui, Boom ! n’hésite pas même s’il s’agit souvent de recueils au format digest.
Traduction en français ? Ca serait une très bonne idée. Mais y a-t-il un public pour ce genre de titres ?

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0