Onirique Comics 7.1

Accueil > Premiers essais > The New 52

The New 52

jeudi 3 novembre 2011, par Mathieu Doublet

Suite à Flashpoint, la maison d’édition DC Comics a décidé de tout remettre à plat et donc de lancer 52 séries au numéro 1. Panique à bord du côté des lecteurs collectionneurs qui n’apprécient pas de voir tous les comics qu’ils ont achetés être inutiles à la lecture (un concept assez particulier qui en dit assez long sur le rapport quantité / qualité des oeuvres publiées) et chez DC, c’est le jeu du "attendez, vous ne nous avez pas bien compris, on va essayer de mieux vous expliquer".

A la lecture des 52 titres parus au mois de septembre, voilà le découpage que j’ai tenté de faire au niveau de l’univers DC.

- L’univers Justice League, 2 titres : Justice League et Justice League International. On pourrait y ajouter Justice League Dark.
- L’univers Superman, 4 titres : Action Comics, Superman, Superboy et Supergirl.
- L’univers Batman, 10 titres : Detective Comics, Batman, Batman The Dark Knight, Batgirl, Batwing, Batwoman, Nightwing, Catwoman, Birds of Prey. On pourrait éventuellement y raccorder Red Hood & The Outlaws ainsi que Teen Titans.
- L’univers des Lanterns, 4 titres : Green Lantern, Red Lanterns, Green Lantern Corps et Green Lantern New Guardians.
- L’univers magique, 3 titres : Deadman, Demon Knights & Justice League Dark
- L’univers de la Legion, 2 titres : Legion Lost et Legion of Super Heroes
- L’univers des "jeunes", 4 titres : Blue Beetle, Red Hood & The Outlaws, Teen Titans & Static Shock
- Les autres héros DC : Green Arrow, Hawk & Dove, Deathstroke, Mister Terrific, Suicide Squad, Captain Atom, Wonder Woman, Aquaman, Blackhawks, The Flash, The Savage Hawkman & Frankenstein, Agent of SHADE.
- La partie de Vertigo qui s’est retrouvée intégrée à l’univers : Animal Man, Swamp Thing et Resurrection Man
- La partie de Wildstorm qui s’est retrouvée intégrée à l’univers : Stormwatch, Grifter et Voodoo
- Les titres parallèles dont le lien avec DC est surtout historique : Men of War, OMAC, All-Star Western et I, Vampire.

Alors bien entendu, les pontes de chez DC ont tout de suite prévenus que ces 52 titres n’étaient pas tous des titres réguliers. Une belle annonce pour expliquer que si les ventes ne suivent pas, le couperet ne loupera pas les derniers de la liste. Autre promesse : aucun retard sur les trois premiers mois. Les dessinateurs en sont donc pour leurs frais et doivent fournir du très bon matos rapidement.
On peut tout de même reconnaître que DC soigne à la fois un éventuel nouveau lectorat mais garde quelques titres "de prestige" : il y a des comics de genre (guerre, western, horreur) avec des personnages emblématiques (Sgt Rock et Jonah Hex). Il y a aussi OMAC qui montre bien tout l’apport de Jack Kirby dans le monde des comics. Alors que diverses batailles pour les droits des anciens créateurs font régulièrement les titres des sites spécialisés, je trouve que c’est à la frontière entre l’hommage et le foutage de gueule.

Ménager la chèvre et le chou, DC a plutôt bien réussi à le faire avec ce nouveau relaunch. Je m’explique : si certains titres reprennent les choses complètement au début (Action Comics ou d’autres titres plus secondaires), la majorité fait exactement ce que Flashpoint leur permet de faire. On repart au début mais ce qui s’est passé existe toujours même si certains détails changent. Par exemple, les séries Batman conservent le fait que Bruce Wayne a disparu pendant un moment et que le masque de Batman a été confié à un autre porteur, mais Barbara Gordon, si elle a toujours été la cible du Joker, s’en est remise et n’est plus dans un fauteuil roulant.

Globalement, ce qu’il faut se dire quand on prend une revue "New 52", c’est : je vais tout comprendre mais s’il y a un truc qui ne me paraît pas très clair : soit c’est fait exprès et ça sera développé par la suite, soit ça n’est pas si important que ça". Ce que grosso modo, n’importe quel lecteur de comics s’est dit en attaquant une nouvelle série à un numéro différent que le #1.

Alors oui, l’univers DC est souvent très violent et surtout très imagé. La recommendation est globalement T pour Teens, voire T+ dès que ça commence à être un peu sale (même si par exemple Detective Comics #1 est très saignant et pourtant pas surclassé en T+). Je trouve que la recommandation est peu lisible et que finalement, il n’y a toujours pas de titres pour tous (comprendre aussi pour les petits). Pour le coup, il y a bien les titres DC Kids mais cela révèle toujours un certain handicap à savoir faire des comics que tout le monde peut apprécier. Pourtant, The Flash se laisse lire avec plaisir et un héros comme Static Shock, issu du monde nettement plus poulaire du dessin animé, auraient été de très bon exemples de titres estampillés E (pour everyone).
Un autre point qui n’aura pas manqué de faire jaser : c’est la représentation des héroïnes dans les titres. Si certaines s’en sortent plus pas mal (Black Canary dans Birds of Prey ou les femmes de Justice League Dark), d’autres sont reléguées au statut d’objet sexuel (Starfire dans Red Hood & The Outlaws ou Catwoman dans son propre titre qui tient plus de l’hystérique que de l’héroïne classique). De quoi bien entendu faire réagir les lectrices de titres super-héroïques qui existent aussi, paraît-il. Au moment où DC lutte sur la parité sexuelle du point de vue des scénaristes et des dessinateurs, c’était plutôt assez mal joué.

Le gros risque que prend DC et que j’ai déjà lu, c’est de faire de The New 52 une parenthèse avant un retour à la numérotation classique. L’apparition d’une femme étrange dans chacun des #1 rappelle Flashpoint
SPOILER :

elle contacte Flash dans le numéro 5 en lui expliquant que les univers DC, Vertigo et Wildstorm ont fusionné

et indique le potentiel d’un nouveau crossover qui mettrait une fois de plus le monde DC à plat à grand renfort de Crise. Ca serait un coup de bluff assez énorme de la part de DC mais pas sûr que le public très conservateur des comics apprécie beaucoup la plaisanterie.

J’étais assez dubitatif sur ce nouvel élan des titres DC pourtant j’ai eu quelques bonnes (voire très bonnes surprises) à la lecture des numéros #1. Si beaucoup demandent encore de faire leurs preuves (ils se contentent de n’être que des numéros introductifs et parions que ce but sera développé tout au long du premier arc), d’autres en donnent pour leur argent au lecteur : Je vous conseille donc : Action Comics, Superman, Batgirl, Birds of Prey, Demon Knights, Green Arrow, Wonder Woman, The Flash, Animal Man, Swamp Thing, Stormwatch, Men of War, OMAC et All-Star Western.

Pour un tout petit plus d’infos, mes avis en super condensé :

L’univers Justice League
Justice League : bof.
Justice League International : on est à deux doigts du Gieffen & DeMatteis, ça peut être bon.

L’univers Superman
Action Comics : bien !
Superboy : là aussi, entrée en matière très classique.
Supergirl : joli et sympa mais ça reste une introduction.
Superman : du gros gros danger, un univers pas très cool, du Superman assez sympa même si un peu trop bavard.

L’univers Batman
Batgirl : Vraiment Sympa.
Batwing : Bof
Detective Comics : Bof
Batman & Robin : curieux de voir comment la relation Bruce / Damien va évoluer
Batwoman : bon il y a les dessins de JH Williams III mais ça demande une scénariste un peu plus chevronné (surtout vu le temps que ça a demandé pour être publié)
Batman : pas mal du tout mais Capullo est incapable de dessiner des personnages d’âge différent.
Birds of Prey : agréablement surpris même si ça ne casse pas trois pattes à un canard. Jesus Saiz inside ! Smile
Catwoman : Selina en hystérique, non merci !
Nightwing : y a de l’idée mais reste à savoir comment ça va réellement être développé.
Batman The Dark Knight : à voir ce que Finch et Jenkins nous préparent.

L’univers des Lanterns
Green Lantern : pas mal non plus surtout pour du Johns. Par contre, là, je ne sais absolument pas si c’est raccord avec la fin de Green lantern ou avec Flashpoint ou si c’est un mix.
Red Lanterns : passé le coup du chat d’Atrocitus, c’est bof bof.
Green Lantern Corps : mouaif.
Green Lantern New Guardians : ce que devient Kyle Rayner qui a de gros gros ennuis. Un premier numéro assez prometteur si ça prend une tournure fun et pas gore.

L’univers magique
Deadman : pas mal du tout mais assez classique.
Justice League Dark : la JLA pour quand il y a de la magie. Numéro introductif.
Demon Knights : pas mal du tout ce récit heroic fantasy avec les créatures magiques du DCU.

L’univers de la Legion
Legion Lost : euh, c’est qui moi qui ai été complètement perdu sur ce coup-là.
Legion of Super Heroes : toujours rien à faire. Semble logiquement lié à Legion Lost.

L’univers des "jeunes"
Blue Beetle : rien à faire et ce ne sont pas ces nouvelles origines qui vont changer quelque chose.
Red Hood & The Outlaws : bof.
Teen Titans : Red Robin contre une grosse organisation qui vise les ados metahumains. A voir sur la longueur même si je ne suis pas du tout fan de Brett Booth.
Static Shock : pas mal non plus, je m’attendais à pire.

Les autres héros DC
Green Arrow : Bonne surprise inattendue.
Hawk & Dove : Argh !
Deathstroke : mouif, très classique.
Mister Terrific : pas original mais ça se tient.
Suicide Squad : entrée en matière, complètement prévisible du début à la fin.
Captain Atom : joli mais bon, je demande à voir la suite.
Wonder Woman : très sympa aussi avec de bonnes choses dedans.
Aquaman : bof. J’attendais mieux et je n’aime pas vraiment qu’on le considère comme un clown.
Blackhawks : cette équipe de "black ops" est intéressante mais il faut voir comment ça se goupille.
The Flash : assez fun donc bonne impression.The Fury of Firestorm : on reprend les mêmes et on recommence en plus bourrin. Quelques bonnes idées, faut voir la suite.
The Savage Hawkman : ah, il fallait vraiment que le nth metal devienne un symbiote, vous êtes sûrs ? Philip Tan en mode peinture, c’est toujours ça de pris.
Frankenstein, Agent of SHADE : j’aime les persos mais j’attends de voir ce que ça va donner par la suite.

Whatever happened to Vertigo
Animal Man : gore mais bien.
Resurrection Man : pas mal, faut voir ce que ça donne sur la longueur. L’erreur serait de faire une série à la Spawn.
Swamp Thing : très agréable à lire, on repart à zéro sans oublier le passé et on prend une nouvelle approche.

Whatever happened to Wildstorm
Stormwatch : ils réussissent à capturer l’esprit de la série avec des personnages nouveaux ou remodelés, j’aime bien le concept.
Grifter : houlà, c’est confus mais bon Edmondson est aux commandes donc je suis plutôt confiant.
Voodoo : Pas mal essentiellement parce que c’est joli. Le personnage garde encore un peu de mystère vu que son rôle est franchement différent de Wildcats.

Ceux qui n’ont pas grand chose à faire là
Men of War : récits de guerre bien fichus.
OMAC : hommage à Jack Kirby qui ne se prend pas la tête. Curieusement agréable.
All-Star Western : nickel mais ça n’est pas une surprise.
I, Vampire : pas compris ce que ça faisait là et la narration de ce premier numéro est inutilement compliquée.