Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > IDW > Locke & Key > Locke & Key Vol. 3 : Crown of Shadows

Locke & Key Vol. 3 : Crown of Shadows

mardi 20 septembre 2011, par Mathieu Doublet

(IDW / Joe Hill / Gabriel Rodriguez)

Ce livre reprend les six parties de cette mini-série.

La famille Locke continue son petit bonhomme de chemin malgré tous les drames qui leur tombent sur le coin de la tête : maman boit comme un trou, Wendell tente de draguer grâce à ses nouvelles facultés intellectuelles, Kinsey met son
manque de peur à rude épreuve et Bode, ben, il tombe toujours sur des clés improbables. Et pendant ce temps, qui se balade dans la maison de Lovecraft avec un joli trouisseau, c’est Zack. En réalité, toutes ces clés lui sont bien utiles
mais ne correspondent pas à celle qu’il cherche : la clé noire. Rien que le nom semble présager de bien tristes événements. Et il va avoir du mal à trouver ce qu’il cherche alors que son ancien allié semble vouloir voler de ses propres ailes. Mais Zack sait bien qu’il n’est pas seul et sa motivation est tellement grande qu’il est prêt à tout pour arriver à ses fins.

Suite de la saga commencée ici, Crown of Shadown porte bel et bien son nom, dès l’ouverture d’ailleurs où les ombres portées sur les murs se jouent des apparences et des identités. Caché, l’horrible Zack réussira à le rester mais ça n’est pas pour ça qu’il réussira à faire tout ce dont il a envie. Joe Hill tisse une fois de plus un chapitre palpitant avec des scènes d’horreur, de stress et aussi de magie. Car s’il y a de nouvelles clés, celles-ci ont le pouvoir de créer le pire des cauchemars tout en gardant une partie de poésie qui est irrésistible. En fait, le scénariste réussit toujours à manier un aspect de "genre" avec des personnages humains et réalistes auxquels on peut s’identifier ou qui deviennent très attachants. A ce titre, la scène dans l’eau (qui cache bien entendu un sombre secret) m’a semblé très révélatrice du savoir-faire de Hill. On est dans une scène dangereuse (avec du stress et des personnages qui grelottent) mais des comportements très vrais et avec un certain humour noir qui n’est pas désagréable. Si le côté "je n’ai peur de rien" de Kinsey désamorce un peu la tension, c’est une scène qui m’a beaucoup plu. Tout comme la tentative de drague de Wendell d’ailleurs.

Une autre scène très intéressante est celle qui se déroule dans le cinquième numéro. Elle dure la moitié du comic-book et se passe en splash-pages sans un seul mot. Bien entendu, cela est l’occasion de parler de la toujours très bonne performance de Gabriel Rodriguez qui réussit à véhiculer les émotions des personnages, percuter le lecteur avec des scènes d’action qui valent le coup et garder tout ce mélange subtil d’horreur et de fascination (le personnage de Zack quand il utilise la première clé découverte) est tout bonnement superbe.

Crown of Shadows est donc la digne suite de la saga Locke & Key avec toujours un scénario et un dessin excellents. Si j’ai bien tout suivi, la série en est à mi-parcours et bien entendu la dernière page de ce volume ne peut qu’inciter les lecteurs à en vouloir encore plus.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com : (au moment où j’écris ces lignes, il est en promotion à 10$)

Sur Amazon.fr :