Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Autres éditeurs > Vampirella > Vampirella TPB 1 : Crown of Worms

Vampirella TPB 1 : Crown of Worms

mercredi 27 juillet 2011, par Mathieu Doublet

(Dynamite / Eric Trautmann / Wagner Reis, Fabniano Neves & Walter Geovani)

Ce TPB reprend les sept premiers numéros de la nouvelle série.


A Seattle, comme partout en Amérique, on trouve ces petits coins de rue sombre dans lesquels les clochards décident de se trouver un abri. Un abri pas toujours très sûr puisque ce sont les mêmes coins qui sont choisis par les criminels pour commettre leurs délits. En l’occurence une bande de voyous qui prétendent qu’une petite voie sans-issue fait partie de leur "territoire" et vont bientôt massacrer un innocent sans-abri qui n’a pas les moyens d’acheter sa survie. Quand Vampirella s’en mêle, les choses deviennent forcément plus compliquées, d’autant que les malfrats sont plus ou moins protégés par les policiers en patrouille et que ces derniers sont, je vous le donne dans le mille, des vampires.

Des descendants de Dracula qui plus est. Alors quand la demoiselle est capable de retrouver son pire ennemi, elle cherche à faire parler ceux qu’elle n’a pas encore tué. Vampi doit maintenant aller dans le night-club Carmilla, tenu par Le Fanu, l’une des lieutenants du vampire en chef. Elle ne se doute pas, bien entendu, qu’elle risque gros ...

Eric Trautman s’est illustré dans le monde des comics en co-scénariste sur Checkmate avec Greg Rucka (avec qui il a aussi travaillé sur un roman Perfect Dark) et puis a pris son envolée sur Action Comics ou encore Red Sonja. Il lui revient donc la lourde tâche de redonner un coup d’accélérateur à la franchise Vampirella, une fois que Dynamite l’a repris des mains d’Harris qui ne savait plus trop comment se sortir de leur impasse.
Du coup, le scénariste se garde bien de revenir sur les origines de la Drakuléenne et se contente d’un pitch tout simple : Vampirella élimine le cancer que sont les vampires et qui sont dirigés par son ennemi de toujours, Dracula. Il garde aussi dans un coin de sa tête l’idée des Dieux du Chaos qui ne sont finalement pas sans rappeler les Grands Anciens de Lovecraft. Vampirella sera donc confrontée à une toute nouvelle sorte d’ennemie et aura fort à faire avec des alliances qui ne seront peut-être pas une très bonne idée. Pour le coup, Trautmann joue un peu trop facilement de la crédulité de son héroïne qui se fait tout de même avoir dans les grandes largeurs. Pour le reste, il va surtout être question d’action, de beaucoup d’action avec des scènes ô combien saignantes. Trautmann réussit à placer un peu de finesse dans tout cela avec le duo qui se construit entre Vampirella et une jeune fille du prénom de Sofia, de quoi certainement réhausser un peu l’intérêt de la série si les relations sont bien développées.

Wagner Reis était le premier dessinateur à officier sur le titre mais il se voit aider par Fabniano Neves qui soit produit complètement des planches soit encre le travail de son collègue. Le récit se passant de nuit ou dans des boîtes de nuit quand il ne s’agit pas de sous-sols, les planches sont extrêmement sombres. Du coup, tout cela n’est pas très lisible et dès que les scènes d’action démarrent, on passe rapidement dans le rouge avec énormément de scènes bien gore. Au final, même si tout cela n’est pas désagréable, j’ai été assez déçu par le fait qu’on n’y voit pas grand chose et que le style n’ait pas beaucoup évolué depuis les numéros publiés par Harris. Le numéro 7, un interlude entre deux arcs, sera confié à Walter Geovani qui a un style qui se rapproche plus d’Ed Benes ou Gary Frank. C’est un peu plus lumineux et plus rafraîchissant.

Au final, il y a quelques bonnes choses dans ce Crown of Worms mais le tout est distillé dans une série horrifique sans grand intérêt. J’espère que Trautmann saura développer le monde de Vampirella vers des horizons un peu plus variés par la suite.


Pour acheter ce livre : (ou voir ce que donnent les dessins)

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0