Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Image Comics > 50 Girls 50 #1-4

50 Girls 50 #1-4

mercredi 20 juillet 2011, par Mathieu Doublet

(Image Comics / Doug Murray & Frank Cho / Axel Medellin)


Elles sont cinquante sur toute la Terre, elles possèdent le gêne XXX (hum hum hum) et elles vont sauver la Terre. Pourquoi ? Comment ? Tout simplement parce que l’humanité commence à sérieusement devenir trop nombreuse et que les différentes sources de matériaux pouvant assurer la survie de tous se raréfient de plus en plus. Il faut donc chercher une solution ailleurs que sur Terre et puisque les voyages en navette spatiale prennent un temps vraiment trop long (surtout en cas d’échec de la mission de reconnaissance), il faut développer un nouveau moyen de transport. Les scientifiques ont bien bossé et ont trouvé comment utiliser les trous noirs comme moyen de transport. Seul hic : aucun homme n’a réussi à traverser ces trous noirs sans y laisser sa peau et les femmes le pouvant sont exceptionnelles.
C’est le cas de l’équipage du ESS Savannah qui doit bientôt rentrer de mission et apporter de bonnes nouvelles. L’excitation est à son comble aussi bien du côté des scientifiques suivant le vol de l’appareil que de l’équipage qui doit souvent se farcir des confrontations avec des extra-terrestres belliqueux souvent gigantesques. Sauf que les choses ne se passent pas comme prévues et qu’une fois le trou noir franchi, le vaisseau spatial se retrouve devant une planète inconnue ...

Rassurez-vous, Doug Murray et Frank Cho ont décidé de plutôt vous plonger dans l’action dès la première page en mettant la serbe Oksana Bakula dans un véritable embarras en face d’une espèce d’araignée géante et gluante. De quoi comprendre sa réaction quand le retour va très mal se passer. Pour le reste de l’histoire, il vous faudra lire la postface de Doug Murray qui éclaircit et enrichit le cadre de l’histoire. Il va donc falloir bien mettre en place toutes les actrices de l’histoire, et s’il y a quelque chose de réussi, c’est bel et bien la caractérisation des héroïnes. On discerne en une phrase ou en un regard les relations entre les différentes femmes. Pour le reste, les scénaristes prennent leur temps et essaient de tisser un genre de tension qui ne fonctionne qu’en partie.

50 Girls 50 marque une nouvelle étape dans le "do-it yourself" à savoir que comme Frank Cho était dans l’impossibilité de dessiner cette histoire, les créateurs ont lancé un concours pour trouver celui ou celle qui dessinerait l’aventure. Et c’est Axel Medellin qui remporte le pompon. Passés les tests de qualité et d’endurance des dessinateurs, je trouve que le gagnant a encore pas mal de progrès à faire sur l’anatomie de ses personnages et les cases sont souvent loin d’être parfaites mais il y a au moins une bonne construction des pages. Si cela peut souvent rehausser un trait, la colorisation de Nikos Koutsis n’arrange pas grand chose malheureusement.

50 Girls 50, passé son concept sympathique, a eu du mal à retenir mon attention. On retrouve des scènes de jungle, d’animaux sauvages et de filles peu vêtues. Du coup, il faut bien que le dessin suive derrière et c’est là que ça coince. D’autant qu’il est prévu que l’histoire soit construite en trois arcs de cinq numéros. J’espère que les ventes seront suffisamment bonnes pour que l’histoire soit racontée en entier car il y a l’air d’y avoir de bonnes idées derrière ce premier numéro.


Mes petits paris

Envie de lire la suite ? Oui mais sans être plus enthousiaste que ça.
Parution de la suite ? On verra si les couvertures de Frank Cho arrivent à séduire le public mais vu que son héroïne sur la couverture actuelle est très vêtue, je me demande si ça sera suffisant.
Parution du TPB ? Bonne question.
Traduction en français ? Ca m’étonnerait fort.

1 Message

  • 50 Girls 50 #1 22 juillet 2011 01:14, par shell

    downloaded on my hard drive ... but after reading your review, i’m bloody upset : men are discriminated because they can’t cross black holes, and women can ... hell no !!! how’s that possible ???

    what do women and black holes have in common ??? maybe drain / brain emptiness ...

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0