Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Autres éditeurs > Muppet Show > Muppet Peter Pan #1-4

Muppet Peter Pan #1-4

mercredi 10 août 2011, par Mathieu Doublet

(Boom Kids ! / Grace Randolph / Amy Mebberson)


Tout commence par un narrateur qui nous raconte que l’histoire se passe en Angleterre, dans une petite maison anglaise du Kensington avec bien entendu des petits enfants anglais. Et ça, forcément, ça ne plait pas du tout à Sam l’Aigle Américain qui se demande bien pourquoi on délocalise comme ça ! Alors bon, au final, Sam prend les commandes et démarre le récit avec un marais (les origines de l’Amérique sont humbles), là où une petite grenouille va rencontrer Piggytink, une petite fée armée de sa poussière magique de cochon. Comme la grenouille est abandonnée dès sa naissance par sa maman pour vivre sa vie, Piggytink va l’emmener à un endroit où il pourra vivre une enfance comme chacun y a droit. Sauf que cette période dure très longtemps et que la grenouille, si elle a grandi corporellement, ne l’a pas vraiment fait dans sa tête. Il faudra la rencontre avec une jeune fille et ses deux frères ainsi que de grandes aventures pour que Peter grandisse finalement.

Bon, je vous avoue tout de suite que je n’ai pas lu le roman de J. M. Barrie et qu’il m’est donc difficile de voir jusqu’à quel point cette version "Muppets" est fidèle au bouquin. Ceci étant, on retrouve tous les grands personnages Peter, la fée, Wendy et ses frères, le capitaine crochet, Mouche, ... En allant voir la fiche Wikiepdia (qui vaut ce qu’elle vaut, je sais), si la finalité est relativement proche, le déroulement lui est complètement différent, la faute certainement à un certain manque de place pour une adaptation fidèle.
Mais le côté Muppets dans tout ça ? Hé bien, Grace Randolph s’en sort bien, très bien même en début de récit. Il y a des anachronismes, des blagues plus orientées aux adultes qu’aux enfants, bref, différents niveaux de lecture qui font du bien. C’est plus dans le tout dernier numéro que les choses sont moins amusantes, moins muppetesques, certainement parce qu’il faut terminer l’histoire de façon logique. Reste un dernier clin d’oeil très sympathique à la fin du récit où les personnages décident de monter une espèce de spectacle ambulant.

Amy Mebberson se charge des dessins et s’en sort vraiment très bien aussi. Le style est bien entendu différent de celui de Roger Langridge (auteur de la première mini-série ou du Trésor de Peg Leg Wilson). Le trait de Mebberson est moins cartoon et plus ressemblant aux marionnettes de Jim Henson avec des expressions bien choisies face aux versions animées. Si les décors sont visiblement finalisés à grands coups de Photoshop, le tout est vraiment agréable à lire.

Bref, ce Peter Pan est plutôt une bonne surprise pour le côté décalé qu’apportent les Muppets. C’est drôle et il y a de l’aventure même si la conclusion de la mini-série manque que cette étincelle de folie qui est la marque ultime des créations de Jim Henson.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0