Onirique Comics 7.1

Accueil > Chroniques > Autres éditeurs > Fearless Dawn #1-4

Fearless Dawn #1-4

vendredi 29 juillet 2011, par Mathieu Doublet

(Asylum Press / Steve Mannion)

Prissy Jones est une jeune fille qui combat le crime sous le nom de code Fearless Dawn et elle décide d’aller sur l’île de Manitoba après avoir entendu qu’il y avait là bas une drogue transformant les hommes en incroyables Hulks. Elle doit donc infiltrer la base, récupérer une partie de cette drogue pour analyse. Sauf que niveau discrétion, autant dire que c’est loupé et que le comité d’accueil est quelque peu musclé. Mais que sont quelques soldats nazis avec une fâcheuse tendance à toujours louper leur cible ? De la roupie de sansonnet, exactement ! Mais quand ceux-ci commencent à s’injecter la drogue "Aggro", les choses ne vont peut-être pas être aussi commodes que Prissy l’avait imaginé.

Je vous ai déjà parlé de Steve Mannion à travers sa série anthologique The Bomb et Fearless Dawn est donc l’héroïne qu’il a choisi de développer. Il faut dire qu’avec sa panoplie de méchants nazis incompétents, il y a tout ce qu’il faut pour tisser un bon récit d’action décérébré. Et comme pour sa série précédente, l’auteur ne va pas se priver. Ca va mitrailler dans tous les sens (avec peu de personnes véritablement touchées), ça va se battre à toutes les pages avec tout ce qui peut être utilisable dans un combat et s’il y a moyen de caser un monstre géant à un moment dans l’intrigue, c’est encore mieux. La liberté avec laquelle agit Mannion est des plus réjouissantes et ce dernier se fait visiblement plaisir en mettant sur les pages tout ce qui peut lui passer par la tête, même ce qui l’énerve, à savoir la télé réalité qui en prend pour son grade à travers le dernier numéro de la mini-série.

Se faire plaisir, c’est bien mais si on peut faire plaisir aux autres, c’est mieux. De ce côté, je ne suis pas très objectif, j’adore ce que dessine Mannion aussi bien au niveau des héroïnes souvent très pulpeuses que des monstres. Les hommes sont quasiment toujours représentés comme des brutes épaisses aux corps musculeux jusqu’à ressembler à de véritables primates, les zombies nazis sont très réussis et les femmes sont effectivement tout ce qu’il y a de plus confortable en cas de chute. Ceci étant, je ne vais pas vous dire que le style de Mannion est soigné à toutes les pages. Marre de dessiner ? Délais à respecter ? Dès que la comédie prime sur l’action, les personnages sont représentés d’une façon bien plus grossière, un peu comme les passages comiques des mangas. C’est assez déroutant au départ et il faut s’y faire, mais Mannion étale par la suite une superbe splash-page bien détaillée pour rappeler que, si si, il sait dessiner.

Fearless Dawn est donc un comic de genre n’hésitant pas à taper dans l’exploitation la plus pure : monstres géants, nazis, ennemie pulpeuse, ... Si, comme moi, vous êtes clients de ce genre de friandises, foncez !

Le site de la série avec pas mal de previews : http://www.fearlessdawn.com


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :