Onirique Comics 7.1

Accueil du site > Chroniques > Dark Horse > The Goon > The Goon TPB 8 : Those That Is Damned

The Goon TPB 8 : Those That Is Damned

jeudi 21 juillet 2011, par Mathieu Doublet

(Dark Horse / Eric Powell / Eric Powell, Fillbäch Brothers, Kyle Hotz, Rebecca Sugar & Gris Grimly)

Ce livre reprend les épisodes 24 à 27 de la série régulière.


C’est l’histoire de deux familles dont les hommes ont décidé de bouger, d’aller vers l’Ouest et d’y monter un hôtel ce qui leur fera une belle source de revenus. Mais le temps s’en mêle, une tempête de neige leur bloque le passage, le froid commence à les geler eux et leurs infortunés comapgnon de route. Bien entendu, il faut faire des choix comme de manger les bêtes mortes ou bien les personnes les plus faibles, après tout, la survie est à ce prix. Comme celle de sacrifier son collègue, sa femme et sa fille, tout cela pour les beaux yeux d’une mauvaise femme qui finira par être la seule survivante. Alors que le Buzzard écoute cette triste histoire, il comprend bien mieux ce qui entoure la ville du Goon et le destin qui attend la brute et ses camarades de jeu. Il va donc faire un gros effort sur lui et approcher le balafré pour avoir une petite discussion.

Petite discussion dont vous vous doutez bien qu’elle sera loin, très loin, d’être agréable. Après tout, il serait surprenant que la destinée du Goon soit faite de bisounours et de licornes roses (surtout quand on voit ce qu’elles deviennent après les rêves de Franky - cf le TPB précédent). Eric Powell continue donc son bout de chemin en associant des moments proprement fondateurs dans la mythologie de son héros avec les origines de la ville dans laquelle il habite et le pourquoi du comment les personnages y arrivent. C’est très fort, très dramatique et cela donne un côté inéluctable et franchement pessimiste au destin. Si le tout est sombre, cela donne encore plus de sympathie au personnage titre qui devient une espèce très particulière de Don Quichotte, une espèce dont on écrit les héros et leur légende.

On est toujours dans la période "série mensuelle" d’Eric Powell et forcément, l’auteur a du mal fournir la marchandise (d’autant qu’il s’engage dans différentes entreprises comme le sponsor d’un lutteur ou d’une équipe de roller derby). Du coup, certains numéros ne sont composés qu’à moitié par Powell qui va chercher un peu de soutien ailleurs. L’occasion de retrouver un côté plus humoristique à la série, au moment où les bastons n’avaient pas beaucoup plus de sens que le plaisir de dessiner des cases avec un maximum de destructions et d’effets de puissance. L’occasion de retrouver des personnages aussi sympathiques que Spider ou bien le Dr. Alloy dont on connaît le destin plus heureux en prison. Ceci étant, pour le côté baston, Powell nous en donnera pour notre argent avec notamment un combat entre The Goon et un traître qui fait énormément plaisir.

Those That Is Damned est à la fois la suite logique des aventures de The Goon et leur explication. Ajoutez quelques moments de bravoure, de jolies planches et la reprise des titres des anciens TPB pour voir que Powell donne de plus en plus de consistance à son univers.


Pour acheter ce livre :

En VO :

Sur Amazon.com :

Sur Amazon.fr :

En VF :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0